ONG Plan Belgique soutenent les services de santé pour les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants et valorisons les soins à domicile et l’alimentation de qualité.
pictogram Plan België: bon départ dans la vie

Un bon départ dans la vie

Nous soutenons les services de santé pour les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants et valorisons les soins à domicile et l’alimentation de qualité.

Plan investit dans la petite enfance

Du premier sourire aux premiers pas, la petite enfance marque le reste de notre existence. Or les familles les plus pauvres manquent d’informations, d’infrastructures et de moyens pour offrir à leurs bambins un bon départ dans la vie. Résultat: chaque année, des millions de petites filles et garçons de moins de 5 ans ne reçoivent pas les soins et le soutien dont ils ont besoin pour grandir sainement. Plan et ses partenaires investissent dans l’épanouissement physique, mental et social des enfants avant leur huitième anniversaire.

De 0 à 3 ans: santé et éveil

Les volontaires formés par Plan parcourent les villages à la rencontre des familles. Ils leur donnent des conseils pour préserver les nourrissons et les jeunes mamans. Au cours d'ateliers, les parents apprennent par exemple que les activités récréatives, souvent considérées comme une perte de temps, forgent l'intelligence et les aptitudes sociales.

De 4 à 6 ans: à l'école maternelle

Les politiques (inter)nationales n’attribuent que peu ou pas de budget à l'apprentissage préscolaire. Pourtant, les chances de réussite au primaire augmentent nettement quand les enfants y sont préparés. Investir dans la petite enfance contribue directement à la croissance d’un pays. Plan et ses partenaires donnent aux autorités des clés pour organiser l'éducation maternelle à moindres coûts.

De 6 à 8 ans: à l'école primaire

La transition à l'école primaire est décisive. Parachutés dans un nouveau monde, les tout-petits doivent s'adapter au rythme, aux contenus, à l’enseignant. S'ils n'ont pas eu la chance d'aller à l'école maternelle, les élèves issus de minorités ethniques y entendent souvent la langue nationale pour la première fois. Les équipes de Plan facilitent le passage de la maternelle au primaire en veillant notamment à ce que la langue ne soit pas un facteur d'exclusion.