Soudan du Sud: une famille vit sept jours sans manger

L’aide alimentaire permet à Ater de reprendre des forces. Photo: Plan/Charles Lomodong
L’aide alimentaire permet à Ater de reprendre des forces
Quand?  
Lundi 10 avril 2017

Ater a deux ans. "Il se portait très bien après sa naissance. Il s’asseyait droit à cinq mois, marchait à quatre pattes à sept mois et se tenait debout à onze mois", raconte Aman, sa maman. Mais avec la famine engendrée par les conflits et la sécheresse, sa santé s’est dégradée. Sa situation est identique à celle de tant d’autres enfants au Soudan du Sud. Plan leur vient en aide pour garantir leur survie.

Mère célibataire, Aman n’arrive plus à trouver suffisamment de nourriture pour ses enfants. Elle a même dû envoyer ses aînés chez sa famille car elle n’avait pas les moyens de les nourrir. Elle et ses enfants ont déjà vécu sept jours sans manger. Ils se sont nourris de feuilles d’arbres pour survivre. De tous ses enfants, Ater est celui qui souffre le plus de malnutrition.

Ater n’est pas le seul. Au Soudan du Sud, de nombreux enfants ont faim et sont malnutris. Comme Bargel. Avant, la petite fille passait le plus clair de son temps à jouer avec ses amis. Aujourd’hui, elle ne peut plus car elle souffre de malnutrition aigüe.

Sa maman, Christine: "Je ne peux donner à manger à mes enfants qu’une fois par jour. Il arrive aussi que nous n’ayons rien à manger certains jours. En général, nous mangeons un bol de céréales bouillies, parfois avec des feuilles d’arbres."

Christine doit se débrouiller seule depuis que son mari a rejoint l’armée il y a trois ans. Elle ne l’a plus jamais revu depuis. Les jours où elle en a la force, elle se rend dans la forêt. Elle y coupe du bois pour en faire du charbon de bois. Elle le vend ensuite pour gagner de l’argent et acheter des céréales.

Mais les céréales ne suffisent évidemment pas à se nourrir correctement. Ater et Bargel vont mieux depuis que les équipes de Plan leur fournissent des aliments enrichis en micronutriments. "La différence est frappante", explique la maman d’Ater. "Il y a deux mois, je pensais qu’il n’allait pas s’en sortir. Aujourd’hui, je le vois aller mieux de jour en jour.”

Au Soudan du Sud, près de 4,9 millions de personnes (à titre de comparaison: presque la moitié de la population belge) ont besoin d’une aide alimentaire de toute urgence. Plan International travaille dans les Etats du Jonglei, des Lacs et de l'Equateur central et oriental. Nos équipes distribuent de la nourriture essentielle à la survie des enfants et leur famille ainsi que d’autres moyens de subsistance, comme des outils pour cultiver la terre et pêcher.

En mars, Plan a fourni de la nourriture à 8.500 personnes et à 15.500 enfants dans les écoles.

Faites un don

 

 

Découvrez ce que Plan a déjà réalisé avec vos dons

L’aide alimentaire permet à Ater de reprendre des forces. Photo: Plan/Charles Lomodong