Le Guatemala interdit à son tour les mariages d’enfants

Le Guatemala devient le 3e pays d'Amérique centrale à interdire les mariages d'enfants cette année. Photo: Plan International
Nouvelle décision historique en Amérique centrale
Quand?  
Mercredi 30 août 2017

Le 17 août, le Guatemala a à son tour interdit les mariages d’enfants, devenant le 3e pays d’Amérique centrale à prendre cette décision cette année. Cette avancée pour les droits des filles est tout à fait remarquable pour une région où le machisme est profondément ancré dans la société et où on recense le nombre le plus élevé de cas de violence à l’égard des filles et des femmes.

Vide juridique dans la loi sur les mariages précoces

Bien que le Guatemala ait proscrit les mariages précoces en 2015, un vide juridique autorisait le mariage d’enfants de 16 à 17 ans si un juge estimait que l’union était "dans l’intérêt de l’enfant". Malgré l’interdiction de 2015, une Guatémaltèque sur 3 a été mariée avant sa majorité. La situation est plus alarmante encore dans les zones rurales, où 53% des femmes de 20 à 24 ans ont été mariées avant d’avoir 18 ans.

Un mouvement régional contre les mariages d’enfants

Récemment, le Honduras et le Salvador ont également abrogé les mariages d’enfants et la République dominicaine devrait bientôt suivre le mouvement.

Emma Puig de la Bella Casa, spécialiste de l’égalité de genre de Plan International en Amérique latine, explique que cet exploit est le résultat d’une campagne menée justement par les filles:

 Ça a été un travail de longue haleine, mais nous commençons à en récolter les fruits. Les responsables politiques de ces pays se rendent compte, lentement mais sûrement, que les lois et pratiques actuelles limitent les choix de vie des filles et des femmes. ”

Découvrez la campagne ‘Unlock the Power of Girls’

Le Guatemala devient le 3e pays d'Amérique centrale à interdire les mariages d'enfants cette année. Photo: Plan International