Haïti, deux semaines après l’ouragan Matthew

Les équipes de Plan distribuent de l'eau potable et des kits d'hygiène à Bas Boen, département de l'Ouest de Haïti. Photo: Plan International
Plan vient en aide à des milliers d’enfants affectés
Quand?  
Mercredi 19 octobre 2016

Le 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew dévastait le sud de l’île d’Haïti, faisant des centaines de victimes et forçant 175.000 personnes à quitter leur maison pour des abris temporaires. Dès les premières heures, les équipes de Plan ont œuvré jour et nuit pour protéger les enfants et les empêcher de succomber aux épidémies et au choléra.

"Tout a été détruit"

Avec des vents dépassant les 230 km/heure, l’ouragan Matthew – le plus puissant de la décennie dans cette zone – n’a laissé aucune chance aux habitants de la côte sud de Haïti. Récoltes, maisons, écoles, centres de santé… les dégâts sont considérables, et on estime actuellement qu’au moins 315.000 enfants ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence.

Maman de quatre filles vivant à Bois Léger, Rosena a tout perdu durant l’ouragan, à commencer par sa maison.

L’ouragan l’a totalement détruite. Dans mon quartier, nous avons tout perdu: nos maisons, nos papiers d’identité, notre bétail, l’école, les potagers… La pompe à eau construite par Plan il y a quelques mois a aussi été détruite et nous n’avons plus accès à l’eau potable."

L’eau, priorité pour les enfants

Dans les premiers jours qui suivent des catastrophes comme celles-ci, l’accès à l’eau est une question de vie ou de mort pour les enfants. Pour lutter contre les diarrhées et le choléra – qui a déjà été diagnostiqué chez 1.160 Haïtiens – Plan a rapidement distribué de l’eau potable ainsi que des comprimés de chlore et des kits d’hygiène auprès de la population et des centres de santé.

En deux semaines, 1.900 kits d’hygiène et de premiers secours ont ainsi été distribués dans 18 villages de Croix-Des-Bouquets et 9 villages de la région du Sud-Est, bénéficiant à 1.652 familles. Cette semaine, une centaine de colis alimentaires vont également être fournis aux communautés de Savane Du Bois.

Sans cette aide, nous serions perdus", poursuit Rosena. "Le centre de santé est à deux heures d’ici. Depuis l’ouragan, les moustiques se sont multipliés et les enfants se font sans cesse piquer. Beaucoup d’enfants ici sont tombés malades, souffrent de fièvre, de diarrhée et de grippe."

Aider les enfants à surmonter l’épreuve

En plus du bilan humain et matériel très lourd, beaucoup d’enfants se sont brusquement retrouvés séparés des leurs, vulnérables à la traite et aux traumatismes qui suivent de telles catastrophes.

A côté des biens de première nécessité et des fournitures sanitaires, Plan met donc tout en œuvre pour offrir à ces enfants des espaces de détente et d’appui psychologique protégés ainsi que des écoles de secours et du matériel scolaire", explique Frédérique Jean Pierre, directrice de Plan en Haïti.

Près de 430 écoles ont été totalement ou partiellement détruites par l’ouragan Matthew, et des milliers d’enfants ont perdu leurs fournitures scolaires dans l’effondrement de leur maison.

Au vu de l’ampleur des dégâts, Plan prévoit d’affecter 5 millions d’euros pour ses opérations humanitaires en Haïti. Près de 100.000 Haïtiens – dont près de la moitié d’enfants – bénéficieront de l’aide de Plan dans les 6 prochains mois.

Pour l’instant, Plan Belgique ne lance pas d’appel aux dons car nos interventions sont financées par le budget global de Plan International. Si nous venons à manquer de fonds, nous ferons un appel aux dons et vous en informerons.

Ouragan Matthew: quelques chiffres

  • Actuellement, on recense 546 morts et 128 disparus.
  • 2.1 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, parmi lesquelles 750.000 ont besoin d’une aide d’urgence (dont 315.000 enfants).
  • 25.160 maisons ont été fortement affectées, et 175.500 personnes ont été déplacées.
  • Plan est présente en Haïti depuis 1973. L’aide de Plan se concentrera dans les départements de l’Ouest, du Sud, de Grand’Anse et du Sud-Est.
Une Filleule Plan devant sa maison dévastée de Lavallee, département du Sud-Est de Haïti. Photo: Plan International