Aidons les enfants touchés par la famine au Soudan du Sud

 SOUDAN DU SUD - Un million de personnes menacées par la famine (photo: Plan / Adrianne Ohanesian)
La famine est officiellement terminée, mais la situation reste critique
Quand?  
Mardi 21 février 2017

En proie à la guerre civile, à des déplacements de populations massifs, à des difficultés économiques et à une inflation record, le Soudan du Sud est officiellement entré en état de famine en février 2017 dans plusieurs de ses régions. L'ONU a déclaré la fin de la famine en juin 2017, mais le pays reste dans une situation d'insécurité alimentaire aigüe et des dizaines de milliers de personnes, dont un très grand nombre d'enfants, sont à risque. Grâce à vos nombreux dons, nous menons des projets sur le terrain pour venir en aide à la population. Merci!​

La famine n'est pas un terme utilisé à la légère dans le monde humanitaire. C'est la classification la plus grave sur l'échelle de la faim. Entre février et juin 2017, des enfants, des femmes et des hommes sont morts de faim au Soudan du Sud. C'est la première fois en 6 ans qu'une situation de famine se déclarait dans le monde. D'après l'ONU, la moitié des 11 millions d'habitants de ce jeune pays risquaient d'être en insécurité alimentaire aigüe entre février et juillet 2017.

Les équipes de Plan International sont actives au Soudan du Sud depuis 2006 et mènent des opérations d'urgence en faveur des enfants et leur famille dans les Etats du Jonglei, des Lacs et de l'Equateur central et oriental. Face à la crise actuelle, Plan International a conçu un plan de crise pour venir en aide à 567.434 personnes, dont 328.378 enfants entre mars et décembre 2017. Ce plan de crise poursuit 5 objectifs:  

  • Sécurité alimentaire: distribution de nourriture à 180.000 personnes ainsi qu’aux écoles (25.000 élèves) et mise en place de programmes de nutrition thérapeutique pour 30.000 enfants de moins de 5 ans et 10.000 femmes enceintes ou allaitantes. Nous sensibiliserons et conseillerons les communautés en nutrition infantile et distribuerons du cash et de la nourriture contre travail fourni à 40.000 personnes. Nous fournirons aussi des intrants agricoles et restaurerons les moyens de subsistance pour 140.750 personnes.
  • Eau et hygiène: afin de réduire les risques sanitaires liés aux conditions d’urgence et à l’utilisation de l’eau, Plan a démarré la fourniture d’eau potable, de savons, de kits sanitaires spécifiques pour les filles, de tablettes de purification d’eau, et d’installations sanitaires dans les écoles, les centres thérapeutiques, les espaces d'accueil pour enfants et les communautés ciblées (robinets, pompes à eau, poubelles…). Au total, 15.000 personnes (dont 3.000 enfants) bénéficieront des activités.
  • Biens de première nécessité: Plan fournira des abris, des matériaux de réparation, des outils et des articles non alimentaires (ustensiles de cuisine, bidons de stockage de l’eau, moustiquaires, vêtements…) à 6.322 ménages de déplacés et hôtes.
  • Protection: nous assurerons la protection et le suivi des enfants, en particulier des filles, et des enfants les plus vulnérables tels que les mineurs non-accompagnés et séparés, enfants soldats… Au total, 35.000 enfants (dont 20.000 filles) seront soutenus et accompagnés d’ici décembre dans des centres d’accueil et dans les communautés par la mise sur pied de séances d’appui psychosocial, de suivi individuel (enfants non accompagnés/séparés), d’activités récréatives et de séances de sensibilisation communautaires.
  • Education d’urgence: les équipes de Plan soutiennent l’accès à l’éducation (y compris qualifiante) en temps de crise pour 45.000 enfants déplacés et des communautés hôtes par la distribution de fournitures scolaires aux enfants et aux écoles, de nourriture pour les établissements, la création de classes d’urgence, la formation d'enseignants et la sensibilisation communautaire/des parents à l’importance de poursuivre la scolarité des enfants en situation d’urgence.

Plan International collabore également avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), l'Unicef et l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour accélérer la distribution alimentaire et aider les agriculteurs à améliorer la production dans les prochains mois.

Découvrez ce que Plan a déjà réalisé avec vos dons

 

Le Consortium 12-12 a lancé le 14 mars un appel au don pour sauver un maximum de vies au Soudan du Sud, en Somalie, au Nigéria et au Yémen. Quatre pays où plus de 20 millions de personnes ont été gravement menacées par la faim. Collectivement, les membres du Consortium 12-12 (Plan Belgique, Caritas International, Oxfam-Solidarité, Unicef Belgique, Handicap International et Médecins du Monde) sont actifs dans ces pays.

Plus d'infos

Le Consortium 12-12 a lancé le 14 mars un appel au don pour sauver un maximum de vies au Soudan du Sud, en Somalie, au Nigéria et au Yémen.